Accordez-moi

Mieux comprendre l’écriture musicale.

La théorie musicale est comparable à la grammaire dans une langue : vous pouvez parler cette langue, mais pour mieux la maîtriser , il est important d’étudier sa grammaire avec ses règles simples et ses définitions à apprendre.

Le temps est une création humaine qui nous permet de rendre concret la notion de début et de fin. Il est cette mesure quantifiée entre ces deux évènements.

Il est chronologique (histoire…), biologique (les cycles, les saisons…), social (le temps de travail…) et psychique (ressenti, souvenirs…)

Le temps est le paramètre principal de la musique.

La musique est productrice de son propre temps. Elle détermine la vitesse appropriée d’exécution d’une pièce musicale. C’est ce qu’on appelle le Tempo.

Dans l’écriture musicale, on utilise des barres verticales sur une portée (ou une tablature) pour délimiter chaque mesure. Elles sont appelées barres de mesure.

L’unité de mesure du temps est la figure de note.

Le chiffre indicateur, placé en avant de la portée, détermine la quantité de figure de note comprise dans une mesure, c’est à dire entre deux barres verticales ou barres de mesure.

Le tempo déterminera à quelle vitesse le musicien doit interpréter l’unité de temps (la figure de note).

La pulsation est le battement régulier du temps qui synchronise un ensemble de musiciens, des musiciens et des danseurs, le musicien et son auditoire quand celui-ci tape dans les mains pour marquer la cadence. (Ce n’est peut-être pas claire mais je n’arrive pas à trouver mieux!). La pulsation dépend entièrement du tempo et non l’inverse. (je m’enfonce !)

Dans une mesure le temps peut-être divisible par deux : c’est ce qu’on appelle une mesure binaire ou par trois, c’est ce qu’on appelle une mesure ternaire.

En aucun cas une mesure à trois temps est une mesure ternaire car c’est la division du temps en deux ou trois qui détermine si elle est binaire ou ternaire et non pas la mesure.

 

Les altérations permettent deux fonctions :

  • Quand elles sont placées en tête de portée après la clé, elles déterminent la tonalité de la pièce écrite, c’est à dire elles nous indiquent dans quelle gamme dans sa généralité la pièce musicale dans son ensemble doit être joué.
  • Quand elles sont placées devant une note, elles augmentent ou abaissent cette note d’un demi ton. On les appelle alors des accident dans la gamme.

Pour augmenter la note d’un demi ton on utilise le dièse # , pour abaisser la note d’un demi ton on utilise le bémol

Votre avis m'intéresse

Soyez le premier à laisser un commentaire à cet article !

0,0
Rated 0,0 out of 5
0,0 étoiles sur 5 (selon 0 avis)
Excellent0%
Très bon0%
Moyen0%
Passable0%
Décevant0%

Accordez-moi se refait une beauté

Tenez-vous informé(e) de la publication des nouveaux articles